Le Golfe de Syrte : accrochages et combats aériens

Publié le par Arnaud Delalande

Le Golfe de Syrte : accrochages et combats aériens

Le Golfe de Syrte est bien connu pour les combats aériens Américano-Libyens qui ont eu lieu en 1981 et 1989 et qui ont vu deux Su-22 "Fitter" et deux Mig-23 "Flogger" abattu par les F-14A "Tomcat". A ces "dogfight", il faut ajouter les incidents de 1986 au cours desquels plusieurs patrouilleurs Libyens ont été coulés par les A-6E "Intruder" et A-7E "Corsair II". Mais ces incidents ne sont pas isolés. D'autres accrochages ont eu lieu pendant cette vingtaine d'années de tension.

Rappel

En 1973, Kadhafi décrète que les eaux du Golfe de Syrte allant de Benghazi à la pointe ouest du Golfe de Misrata font partie intégrante des eaux territoriales libyennes. Il baptise cette limite "ligne de mort" indiquant que son franchissement entrainerait une réponse militaire. Cette limite n’est bien sûr pas reconnue au niveau international.

US vs Libye

Le premier incident aérien a lieu le 21 mars 1973 lorsque deux Mirage 5 Libyens interceptent un C-130 SIGINT U.S. Les pilotes libyens somment l’équipage de les suivre, mais le pilote du C-130 réussi à échapper à ses poursuivants qui ouvrent le feu au canon sans réussir à le toucher. Un incident similaire a lieu le 16 septembre 1980 lorsqu’un Mig ouvre le feu sur un RC-135U sans le toucher.

En août 1981, la tension est élevée au large des côtes libyennes car la VIème flotte y réalise des manoeuvres. Le 18, les chasseurs F-14A de l'USS Nimitz des VF-41 et VF-84, ainsi que les F-4J de la VF-74 de l'USS Forrestal interceptent trois Mig-25 en approche. Leur but étaient de détecter la position du groupe aéronaval.

Interceptions de Mig-25 et Mig-23 libyens par les F-4J et F-14A de l'US Navy le 18 août 1981

Finalement, ce seront 35 paires de chasseurs de tous types (Mig-23, Su-22, Mig-25 et Mirage F1) qui seront interceptés par les F-14A et F-4J de l'US Navy. A cette occasion, un Mig-25 a peut-être tiré un missile à près de 30 km des chasseurs US.

Mig-25P, Mig-23MS et Mirage F1ED intercepté le 18 août 1981 (Source : Tom Cooper)

Le 19 août, un E-2C Hawkeye detecte deux chasseurs entrain de décoller de la base de Ghurdabiya. Deux F-14 sont envoyés en interception comme la veille, mais cette fois-ci le leader de la paire de Su-22 tire un missile K-13 qui rate sa cible. La réaction des pilotes de l'US Navy est rapide et les Fitter sont abattus en moins de 45 secondes avec des AIM-9L Sidewinder. Les deux pilotes Libyens s'étant éjectés, une opération de secours est organisée. Au cours de celle-ci, deux Mig-25 tentent de forcer la défense du groupe aéronaval en volant à grande vitesse, mais ils sont accrochés rapidement par les F-14 et font demi-tour.

 

Enregistrement audio du combat aérien du 19 août 1981

En février/mars 1986, de nouvelles manoeuvres ont lieu dans le Golfe de Syrte. Pas moins de 130 interceptions d''avions Libyens sont réalisés au cours de cette période par les F-14A de l'USS Saratoga et l'USS America, ainsi que les F/A-18A des VFA-131 et VFA-132 de l'USS Coral Sea.

Mig-23MS intercepté par les F/A-18A de la VFA-131 (Source : Tom Cooper)

Le 24 mars, deux Mig-25P tentent d'engager deux F-14A de la VF-33 avec vraisemblablement pour objectif d'abattre les chasseurs de l'US Navy. Après plusieurs manoeuvres les Tomcat se retrouvent dans les six heures des Foxbat qui préfèrent faire demi-tour, mais quelques secondes plus tard, l'un d'eux fait volte-face et ré-engage. Un des F-14A se retrouvent en position de tir et demande l'autorisation de faire feu, mais celle-ci arrive trop tard et le Mig-25 a le temps de dégager à grande vitesse.

Le Mig-25PD "Foxbat" engagé par un F-14A "Tomcat" de la VF-33 (Source : Tom Cooper)

Le dernier incident aérien opposant les libyens à l'US Navy a lieu le 4 janvier 1989 lorsque deux Mig-23MF engagent deux F-14A de la VF-32. Plusieurs tirs de missiles AIM-7M Sparrow seront nécessaires pour abattre les chasseurs Libyens.

Marque de victoire (Mig-23)  sur le F-14A AC/202

Le combat aérien entre les F-14 et les Mig-23

France vs Libye

La France n’est pas en reste et a eu également des accrochages qui auraient pu mal tourner pour les équipages des "Patmar". Le 23 mars 1980, deux Mirage 5 ouvrent le feu sur un Breguet Atlantic qui réussit une manœuvre évasive et échappe ainsi à ses poursuivants. En 1984, c’est un Mig qui tire sur un autre Atlantic sans conséquences.

Mirage 5DE Libyen (Source Dassault)

Mais, le 16 octobre de la même année, ce sont cette fois-ci deux Mirage 5 qui ont failli se retrouver au fond de la méditerranée lorsque le capitaine de corvette Serge Hébert de la 12F les engage avec son F-8E(FN) "Crusader" lors de l’Opération "Mirmillon" qui avait pour but de couvrir le retrait des forces françaises de l’Opération "Manta" au Tchad. Les pilotes libyens préfèrent dégager rapidement.

F-8E(FN) Crusader de la 12F lors de l'opération Mirmillon en 1984 (Source : postedeschoufs.com)

Autres vs Libye

Aucun autre pays ne semble avoir eu officiellement d’incident de ce type avec la chasse libyenne. Néanmoins, vue la proximité de la Tunisie, l’Algérie, l’Egypte, voir l’Italie et Malte, de tels accrochages ne sont certainement pas à exclure.

Finalement, on constate que peu d'avions ont été perdus lors des ces accrochages et combats aériens en regard du nombre d'engagement.

Texte © Copyright 2013 Arnaud Delalande.

Commenter cet article

Frédéric 07/12/2013 01:48

Et bien ! Nos pilotes sont très bon et leurs adversaires vraiment mauvais ;) pourvu que cela dure.

Frédéric 05/12/2013 15:57

Que des Mirage manquent des Atlantic montre le niveau déplorable des pilotes libyens.

Air Power 06/12/2013 16:20

Un Mig-17 somalien a déjà essayé d'en abattre un en mars 1977. Six tentatives infructueuses, pourtant le Mig-17 semble plus adapter qu'un Mirage qui vole plus vite et vire moins moins qu'un Fresco ;-)