La victoire manquée du Lieutenant Bihet

Publié le par Arnaud Delalande

A la fin de la seconde guerre mondiale, la 2ème Escadre de Chasse est composée des GC I/2 "Cigognes" et II/2 "Alsace". Le 22 Juin 1946, l'Escadre s'enrichit des pilotes du GC II/18 "Saintonge" récemment dissous avant d'embarquer à Marseille 8 jours plus tard afin de participer aux opérations en Indochine, où elle arrive le 3 Août. Sur place, les pilotes récupèrent les Spitfire MkIX de leurs collègues des GC I/7 "Provence" et GC II/7 "Nice" qu'ils viennent relever.

Jusqu'en octobre 1946, les pilotes effectuent des missions de défense côtière du Sud Annam et des missions d'appui en Cochinchine. L'Escadrille est présente à Saïgon le 2 novembre lorsque la trêve conclue avec Ho-Chi-Minh est rompue par ses troupes au Tonkin. Quelques avions opérent depuis le terrain de Tourane, à partir duquel les pilotes vont participer le 4 février 1947 au dégagement de la garnison de Hué, assiégée depuis le 19 décembre 1946, tandis que le reste de l'unité fait mouvement sur Nha-Trang qui devient sa base principale. Le II/2 "Alsace" intervient également au Laos, à Dong-Hoï et à Tourane. La relève a lieu le 16 Septembre 1947 avec l'arrivée des pilotes du GC I/4 "Dauphiné". Au cours de cette année indochinoise, les pilotes de l' "Alsace" réaliseront plus de 3 000 sorties, dont 625 de bombardements, pour un total de 3 800 heures de vol.

La victoire manquée du Lieutenant Bihet

Les Spitfire IX du groupe Alsace à Tan-Son-Nhut en 1946 (crédit : http://gcalsace.free.fr)

La victoire manquée du Lieutenant Bihet

A une date indéterminée de 1947, les Spitfire de l' "Alsace" sont sollicités, ainsi que les C-47 "Dakota" de Saïgon transformés pour l'occasion en bombardiers afin de neutraliser les points forts Viet minh sur la RC 9 (Route Coloniale n°9). En effet, les forces du Laos ont décidé de lancer une offensive sur les arrières des rebelles à Lao Bao, puis de continuer jusqu'à Quang-Tri. Mais, ce matin là, le plafond est vraiment très bas, les six pilotes en provenance de Tourane ne peuvent trouver Lao Bao dans le brouillard et les Spitfire larguent leurs bombes sur Hué. L'après-midi, le Lieutenant Bihet tente une nouvelle attaque sur Lao Bao avec son équipier. La patrouille se retrouve finalement au-dessus de Lao Bao et peut identifier les positions qu'elle bombarde et mitraille. Lors du vol retour, les pilotes aperçoivent un MS-500 "Criquet" et vont le "taquiner" dans ses 6 heures, ce que le pilote de ce dernier n'apprécie guère ...

Le MS-500 "Criquet" est la version française du Fi-156 allemand construit par la firme française Morane-Saulnier. Il opére au sein des GAOA (Groupe Aériens d’Observation et d’Artillerie) affectés aux forces terrestres. Il effectue des missions de reconnaissance, mais sert également d'avion ambulance à la vue de ses performances : record de décollage sur une distance de 60 m et d’atterrissage sur une distance de 20 m lors d’une démonstration en Allemagne en 1937 ...

La victoire manquée du Lieutenant Bihet

Un MS-500 "Criquet" du 22e GAOA sur la piste du terrain de Tan Son Nhut (Base aérienne 191, à l'ouest de Saïgon) après une mission de reconnaissance en 1951 (Source : ECPAD)

La patrouille met alors le cap vers la base de Tourane. L'événement est apporté au retour par le Lieutenant Bihet. Celui-ci apprend qu'aucun "Criquet" n'opérait dans la zone ... mais l'on sait que l'un d'entre eux a été capturé intact par les Viets à Vinh et qu'il est piloté par un Japonais ... le Lieutenant Bihet a certainement raté la seule victoire aérienne qui pouvait être remportée durant toute la guerre d'Indochine ...

La victoire manquée du Lieutenant Bihet

L'escadron au complet à Tan-Son-Nhut en novembre 1946 (crédit : http://gcalsace.free.fr)

Commenter cet article

Frédéric 09/08/2014 20:09

Tiens donc. A t'on eu des nouvelles de cette appareil ?

Air Power 09/08/2014 23:19

Aucune, mais selon un spécialiste de cette période avec qui j'ai échangé, il est possible que cet avion était utilisé pour du trafic de cocaïne ...