Djibouti : les moyens aériens militaires français jusqu'à l'indépendance en 1977

Publié le par Arnaud Delalande

Le 20 mars 1967, la Côte Française des Somalis devient le Territoire français des Afars et des Issas (TFAI) et ce jusqu'au 27 juin 1977, date de l'indépendance de la République de Djibouti. Des moyens aériens militaires y sont déployés depuis 1933. Après la seconde guerre mondiale, l’escadrille de liaisons aériennes 51 (ELA 51) s'installe sur le terrain de Gabode en 1946, puis Amboli qui devient la BA 188 en 1948 avec quelques AAC-1 Toucan et MS 500 Criquet. En 1958, l’ELA 51 alors équipée de MD 315 et de C-47 Skytrain, devient l’escadrille outre-mer n° 88. La piste est allongée à partir des années soixante et l’escadrille se renforce avec l'arrivée de Sikorsky H-19, puis d'Alouette II et de Sikorsky H-34. Enfin, en 1963, est créé l’escadron d’appui aérien 1/21, avec ses AD-4N Skyraider.

AD-4N Skyraider en 1967 sur la base d'Amboli

BA 188 en 1970 (H-34, Nord 2501, Alouette II, AD-4N)

Le 1er janvier 1973, les F-100D Super-Sabre remplace les Skyraider et l’escadron de chasse 4/11 "Jura", est créé à cette occasion.

F-100 Super Sabre en 1976

F 100 Super Sabre. Attaques au sol : roquettes, bombes, napalm

La 4000è heure de vol du lieutenant Henri Hay sur le F-100 11-YG/1488 le 23 août 1976

L'année 1977 est assez tendu avec les préparatifs du référendum pour accéder à l'indépendance. Le 24 mars le Bréguet Atlantic FXCXA est attaqué par un Mig-17 somalien. Il échappe ainsi à six attaques consécutives, grâce notamment à la présence du P2H Neptune FXCYB de la flottille 25F présent dans la zone et à l'équipage de celui-ci qui lui fournit les informations nécessaires à la réalisation de manoeuvres évasives.

Du 5 avril au 21 juin 1977, a lieu l'opération Saphir II pour le groupe aéronaval du porte-avions Clémenceau. Cette mission est destinée à montrer la présence française dans le golfe d’Aden, en vue de l’indépendance de la république de Djibouti, ces deux voisins, la Somalie et l’Ethiopie étant en guerre. Entre le 6 et le 12 mai, le groupe assure la surveillance aérienne et maritime du Territoire Français des Afars et des Issas pendant les élections du 8 mai. Le 7, deux F-8E Crusader pilotés par les LV Manaud et Ramon Rosa participent à un exercice de défense aérienne contre des F-100 Super Sabre de l'EC 4/11. En guise de F-100, il s'agit de deux Mig-21 yéménites avec lesquels ils engagent le combat. Les missiles sidewinder accrochent les Mig, mais l'autorisation de tir est refusée.

Djibouti : les moyens aériens militaires français jusqu'à l'indépendance en 1977

Cet engagement est le premier des Crusader français ...

Texte © Copyright 2013 Arnaud Delalande.

Commenter cet article

Frédéric 07/12/2013 04:07

Beau résumé ;) je connaissait l'incident avec les MiG-21 yéménites mais pas les détails concernant le MiG-17 et le Bréguet.

gachet 12/10/2013 10:06

j'y etais lorsque le TFAI et devenu la République de Djibouti, et nous avons meme defile ce jour la

moinet 11/10/2013 19:18

j y etais pour les 4000 du lieutenant hay